Une synthèse des hypothèses d'invasion biologique associées au continuum introduction-naturalisation-invasion

Hypothèses d'invasion biologique

Une synthèse des hypothèses d'invasion biologique associées au continuum introduction-naturalisation-invasion

Les études empiriques montrent des impacts divergents des populations exotiques sur les écosystèmes et des effets contrastés des facteurs biotiques et abiotiques sur la dynamique des populations exotiques.

Les invasions biologiques ont pris une ampleur sans précédent, et le nombre d'introductions d'espèces continue d'augmenter à l’échelle mondiale. Les études empiriques montrent des impacts divergents des populations exotiques sur les écosystèmes et des effets contrastés des facteurs biotiques et abiotiques sur la dynamique des populations exotiques. Ceci contraint fortement l’élaboration d'une théorie unifiée des invasions biologiques. Cet article présente une classification des hypothèses et des concepts expliquant le succès des invasions dans la chronologie de ce processus aux niveaux de la population, de la communauté et de l'écosystème. Nous proposons ici un schéma général de la dynamique théorique des écosystèmes soumis à des invasions biologiques. Cette approche nouvelle montre que les concepts et les résultats empiriques sur les populations exotiques peuvent être combinés de manière complémentaire lorsqu'ils sont placés sur un axe temporel d'invasion, même s’ils peuvent sembler individuellement contradictoires. C’est un cadre qui fournit un guide dans le labyrinthe des théories et qui devrait aider à choisir les concepts et théories appropriés en fonction du stade de l'invasion considéré.

Pour en savoir plus : https://doi.org/10.1111/oik.09645

Hypotheses d'invasion biologique

Hypothèses d'invasion présentées avec les étapes clés de la chronologie de l'invasion et codées par couleur selon le niveau écologique : espèce (orange), communauté (bleu) et écosystème (vert).

Date de modification : 17 septembre 2023 | Date de création : 18 avril 2023 | Rédaction : Ivan Scotti