Cèdres méditerranéens, hier et demain : un espoir pour les forêts face au réchauffement du climat ?

Cèdres méditerranéens, hier et demain : un espoir pour les forêts face au réchauffement du climat ?

Cèdres méditerranéens, hier et demain : un espoir pour les forêts face au réchauffement du climat ?

Sous l'impulsion de Charles Dereix, la revue Forêt Méditerranéenne publie trois numéros spéciaux consacrés au Cèdre dans toutes ses dimensions, biologiques, écologiques, économiques, sociales et culturelles, et l'académie d'agriculture lui consacre une séance "Cèdres méditerranéens, hier et demain : un espoir pour les forêts face au réchauffement du climat ?" L'URFM a largement contribué à ces deux initiatives

La région méditerranéenne abrite les aires naturelles de trois espèces de cèdres : Cedrus atlantica au Maroc et en Algérie, Cedrus libani au Liban, en Syrie et surtout en Turquie, Cedrus brevifolia à Chypre. Les forêts de ces espèces constituent un patrimoine de haute valeur pour leurs pays respectifs, mais sont localement menacées, anciennement par la surexploitation du bois ou le pâturage, désormais par le réchauffement du climat. Elles font l’objet d’une attention particulière de la part des autorités et suscitent de nombreux travaux de recherche.

Au Pleistocène, le cèdre de l'Atlas est présent dans l'espace méditerranéen d'Europe ; il en disparaît avec la dernière glaciation, il y a quelque 20 à 30 000 ans. Les forestiers français le réintroduisent dans les années 1860 dans les massifs du Ventoux et du Luberon (Vaucluse) et de Rialsesse (Aude).  Il s’étend depuis lors en forêt, principalement méditerranéenne ; il occupe actuellement environ 20 000 ha. De nombreux travaux de recherche ont permis de préciser son autécologie, sa variabilité génétique et de connaitre ses ennemis. Ils ont aussi débouché sur la maitrise de la production de plants en pépinière, la plantation, la sylviculture . Sa résistance à la sécheresse en fait un candidat de choix dans la panoplie des espèces à privilégier en prévision du climat attendu à la fin de ce siècle, mais son éventuelle extension soulève de nombreuses questions : choix des milieux, ressources génétiques, sylviculture…

Embrassant les deux rives de la Méditerranée, la séance se propose de brosser un panorama des questions soulevées, des réponses proposées, et des besoins de recherche en matière de conservation et de gestion des cédraies.

Pour en savoir plus sur les numéros de Forêts Méditerranéenne :

sur la séance de l'académie d'agriculture: https://www.academie-agriculture.fr/actualites/academie/seance/academie/cedres-mediterraneens-hier-et-demain-un-espoir-pour-les-forets?260122

Date de modification : 17 septembre 2023 | Date de création : 31 janvier 2022 | Rédaction : URFM