AMM Annabelle

AMM Annabelle

AMM Annabelle

Doctorante

Email : annabelle.amm(at)imbe.fr

 

Titre de thèse : Potentialité de migration des essences forestières face au changement climatique. Etude des capacités de migration du sapin pectiné (Abies alba Mill.) sur le Mont Ventoux.

Résumé : Le changement climatique (CC) actuel, très rapide, va imposer aux espèces de faire évoluer leurs traits d’histoire de vie ou leur aire de répartition. En raison de leur long cycle reproductif, les arbres pourraient ne pas avoir la capacité à s’adapter suffisamment vite et leur aptitude a la migration devrait être déterminante. Les vitesses de colonisation des essences forestières lors de l'holocène ont fortement été revues a la baisse aux cours de la dernière décennie (quelques dizaines contre quelques centaines de m/an). Dans ce contexte et en s'appuyant sur le sapin pectine (Abies alba Mill.) en tant qu'espèce modèle nous avons étudié les principaux facteurs conditionnant l'aptitude a la migration. A partir de placettes de régénérations situées sur la face nord du Mont Ventoux, nous avons estime la dispersion et le recrutement du sapin, en intégrant les sources de graines et les principales caractéristiques environnementales. La dispersion a également été estimée a partir de données génétiques. Dans les deux cas, les distances de dispersion sont de l’ordre du décamètre. La diversité génétique et l'évolution démographique ont été étudiées au sein de la régénération de sapins afin de tester l'hypothèse de purge de consanguinité. L'espèce présente en effet un régime de reproduction mixte, et la part d'autofécondation, a laquelle s'ajoute la reproduction entre individus consanguins, est a l’origine de l'excès d’homozygotie observe généralement dans la régénération, excès diminuant avec l’âge sous l’action d'une probable purge des individus les plus homozygotes. Les semis étudiés ne présentent pas un fort excès d’homozygotie, néanmoins, les individus les plus homozygotes meurent préférentiellement. Enfin, un modèle de dynamique forestière intégrant les processus, qui contrôlent la migration, a été implémenté afin d'évaluer la compatibilité entre la migration des espèces a long cycle de vie et le CC. Les premiers résultats de nos simulations indiquent que le sapin n’est pas capable de migrer aussi vite que s’opère le réchauffement.

Mots clé : Migration, dynamique forestière, changements climatiques, modélisation, résistance aux conditions défavorables, flux de gènes, fructification, dynamique .
 
Directeurs de thèse :
Fady Bruno, Chargé de Recherches, au département Ecologie des Forêts, Prairies et milieux Aquatiques (EFPA).
Pichot Christian, chargé de Recherches, au département Ecologie des Forêts, Prairies et milieux Aquatiques (EFPA).
Dreyfus Philippe, chargé de Recherches, au département Ecologie des Forêts, Prairies et milieux Aquatiques (EFPA).
Davi Hendrik, chargé de Recherches, au département Ecologie des Forêts, Prairies et milieux Aquatiques (EFPA).

Date de modification : 22 juin 2023 | Date de création : 25 février 2011 | Rédaction : Annabelle Amm